Vaccination Covid : Bhakdi met en garde l’EMA (Agence européenne des médicaments) contre les thromboses

Publié par kla.tv/fr : 22 avril 2021

Malgré les avertissements urgents concernant le risque de caillots sanguins, on continue de vacciner avec le vaccin d’AstraZeneca. Comme l’agence des médicaments EMA ne réagit pas, le Dr Sucharit Bhakdi lance un appel urgent au public.

Vaccination Covid-19 : le Pr Bhakdi met en garde l’EMA contre les thromboses :

Selon un article du quotidien norvégien Dagbladet du 21 mars 2021, cinq patients ont été hospitalisés à l’hôpital universitaire d’Oslo Rikshospitalet pour des thromboses, des saignements et un taux de plaquettes faible. Deux de ces personnes sont depuis décédées. Une autre est décédée au cours de la deuxième semaine de mars. Selon l’article, tous les patients avaient été vaccinés par le vaccin AstraZeneca. Citant le directeur médical de l’agence nationale du médicament, Steinar Madsen, le journal rapporte que, fait intéressant, tous les patients avaient moins de 55 ans.

Des rapports similaires s’accumulent provenant d’autres pays. En Allemagne, par exemple, le ministère de la Santé a signalé 13 cas de thromboses dans le cerveau suite à la vaccination avec le vaccin AstraZeneca : Il s’agit de douze femmes et d’un homme âgés de 20 à 63 ans. Trois des femmes sont mortes.

Après un bref arrêt de la vaccination, le vaccin controversé est à nouveau administré. L’Agence européenne des médicaments (EMA) considère que le vaccin est « sûr ».

Douze scientifiques et médecins éminents voient les choses tout à fait différemment :

Dans une lettre ouverte adressée à l’EMA il y a plusieurs mois, le groupe s’est inquiété de savoir si les questions essentielles concernant la sécurité des vaccins avaient été traitées de manière adéquate par l’EMA avant leur approbation.

Les auteurs, dirigés par le Dr Sucharit Bhakdi, professeur émérite de microbiologie médicale et d’immunologie et ancien président de l’Institut de microbiologie médicale et d’hygiène de l’Université Johannes Gutenberg de Mayence, en Allemagne, ont fortement mis en garde contre le risque avec les vaccins de formation de caillots sanguins.

Il est toutefois à noter que l’EMA n’a pas réagi. Mais les effets secondaires graves prédits, contre lesquels les auteurs ont mis en garde dans leur lettre à l’EMA, se produisent maintenant en grand nombre. Cela fait bondir, n’est-ce pas ?

Pourquoi l’EMA ne réagit-elle pas à ces avertissements ?

Et qu’est-ce qui se cache derrière tout cela ?

Etant donné les dommages importants et les décès dus à la vaccination, le pouvoir judiciaire est appelé à enquêter minutieusement sur les défaillances de l’EMA.

En raison du caractère crucial de la situation et afin de limiter les dommages supplémentaires, les auteurs s’adressent maintenant directement au public.

Vous pouvez maintenant regarder un extrait de 8 minutes d’une interview que le Prof. Bhakdi a donné à la plateforme RESPEKT.plus en février 2021. Il explique un mécanisme d’action tragique des vaccins Covid et lance un appel urgent à l’arrêt des vaccinations jusqu’à ce que les faits soient éclaircis.

Extraits de l’entretien avec le professeur Bhakdi :

(https://odysee.com/@plattform-respekt:7/corona-unmasked-sucharit-bhakdi:4?r=9FHQtJFBxEmZzoRzeSqPN43BrnLTma8u)

Min. 3:34 – 3:55

« Quand je me lève maintenant et que je dis « J’ai des problèmes avec la vaccination contre le coronavirus », je le fais par nécessité parce que j’y crois. Et je veux vous expliquer brièvement pourquoi je pense que cette vaccination, du moins sous la forme actuelle, ne devrait pas encore être utilisée. »

Min 7:46 – 8:16

« Nous craignons donc deux choses : d’abord, que les personnes souffrant de pathologies préexistantes soient vaccinées et ne puissent pas tolérer ces effets secondaires, puis qu’elles meurent. Et notre deuxième grande inquiétude est que les plus jeunes tombent également malades, gravement malades, car vous n’avez pas exclu la possibilité que ces nouveaux vaccins à base de gènes puissent produire des effets secondaires très différents.

Min.08:46-12:46

« Il y a eu des effets secondaires vraiment tragiques – la paralysie, oui.

Maintenant, il y a des choses qui arrivent dont vous n’êtes pas au courant parce qu’elles n’apparaissent pas dans les journaux et je pense que c’est très dangereux. Il y a des femmes qui ont perdu leurs enfants, il y a des personnes qui sont devenues aveugles, il y a des personnes qui n’avaient soudainement plus de plaquettes et qui se sont vidées de leur sang. Donc ils ont eu des attaques, ils ont eu des ecchymoses. Et le tout n’est pas cohérent parce qu’on ne peut pas l’expliquer. – Et puis, excusez-moi de le dire – les autorités disent qu’il ne peut pas y avoir de lien, et ça, je ne trouve pas que ce soit correct. Il peut très bien y avoir un lien et je me permets maintenant de vous donner notre avis à ce sujet, car il est important que tout le monde y réfléchisse. Eh bien, regardez, ces nouveaux vaccins à base de gènes, justement ceux de Biontech et Moderna, qui sont utilisés en Allemagne – le gène de ce virus est emprisonné, donc le virus piège la porte d’accès et nous voulons fabriquer des anticorps contre lui et c’est pourquoi le gène de cette protéine est emballé ici et ce gène est injecté dans les muscles. Où va le gène quand il est injecté ? Ce n’est pas un exemplaire, c’est environ un milliard d’exemplaires. Si vous pensez que les gènes, les dix milliards de « colis », vont rester dans les muscles, vous vous trompez.

Une grande partie passe dans les ganglions lymphatiques, une partie encore plus grande passe dans le sang. Et une fois que ces « colis » sont dans la circulation sanguine, ils n’en sortiront jamais, car la paroi des vaisseaux sanguins est comme le papier peint de vos chambres, étanche, ces « colis » ne peuvent plus en sortir. Et cela se répand dans tout le corps, dans tout votre corps, dans tous les organes, de haut en bas, dans les plus petits vaisseaux. Les cellules qui vont prendre ces « colis » sont d’abord les cellules musculaires elles-mêmes tout autour du point d’injection, ensuite les cellules des ganglions lymphatiques, enfin les cellules sanguines qui entourent les virus.

Mais quatrièmement, et c’est probablement le plus important de tout, ce sont les cellules qui tapissent les vaisseaux, car il est bien connu que ces petits paquets sont très facilement absorbés par la paroi du vaisseau. Où cela va-t-il se passer ? Personne ne le sait car les producteurs de ce vaccin n’ont jamais cherché. C’est ce dont nous nous plaignons : il n’y a pas eu assez d’études précliniques. On ne sait même pas où ça va nous mener. Mais nous prédisons que « celui qui cherche trouve », et vous verrez qu’une bonne partie de ces gènes se retrouvent dans les cellules des parois des vaisseaux. Où ? Là où le sang circule le plus lentement, car c’est là que les cellules ont le temps de les absorber. OK ? Et ça, c’est dans les plus petits vaisseaux. Vous ne les voyez pas, ce sont des capillaires dans vos organes, ils sont dans votre cerveau, votre moelle épinière, finalement partout. »

« Qu’est-ce qui va se passer ? Personne ne le sait, car Mesdames et Messieurs, chers auditeurs, chers collègues et confrères scientifiques : ce type d’expérience n’a jamais été réalisé dans l’histoire de la recherche moderne. Il n’y a pas de modèle. Vous, qui vous faites inoculer, vous êtes le modèle, et c’est un modèle fascinant. Si c’est vrai, cela signifierait qu’en fait les parois vasculaires sont rompues à de nombreux endroits du corps, dans de nombreux organes. Que se passe-t-il alors ? Normalement, lorsque les parois vasculaires sont rompues, la coagulation du sang est déclenchée, la coagulation du sang. Le sang devrait en fait devenir solide dans les petits capillaires. Une pensée incroyablement effrayante. Une pensée qui me dit : « Je ne me ferai jamais vacciner tant que nous n’aurons pas déterminé si cela peut arriver. Je ne veux pas que le sang se coagule dans mes veines et dans tous mes organes. Vous ne savez pas où. Maintenant, que se passe-t-il quand un caillot se forme ?

Votre organe ne reçoit pas assez d’oxygène. Bien sûr, il ne faut pas plus que ça. Vous pouvez tomber malade, très malade, au point d’être paralysé, au point de devenir aveugle. Vous pouvez avoir une crise cardiaque. Tout peut arriver. »

Min 18:57 – 19:45

« Hier, mon cher et formidable collègue Christoph K. m’a envoyé un e-mail […] : en Amérique, un médecin très bien informé est allé voir s’il y avait des valeurs de laboratoire dans les salles d’urgences après les vaccinations Covid. Et chez les moins de 40 ans – tenez-vous bien – il a constaté que 50 % d’entre eux présentaient des signes évidents de coagulation. Ces personnes étaient si malades qu’elles ont dû être admises aux urgences. »

Min 20:07 – 20:43

« Et maintenant je termine, je voudrais faire une suggestion : Ceux qui veulent encore se faire vacciner, qu’ils le fassent. Mais que personne ne vienne essayer de forcer, directement ou indirectement, les gens qui ne veulent pas se faire vacciner, et oubliez ces passeports vaccinaux. Oubliez tout cela tant que vous ne pourrez pas affirmer que nous ayons tort. Je ne vous le dirai jamais assez : je voudrais que nous ayons tort… »

___________________________________________________________

Si vous aussi, vous avez connaissance de dommages liés au vaccin Covid dans votre cercle d’amis ou de connaissances, veuillez les signaler immédiatement à Vetopedia.org.

Source : kla.tv/fr

Calendrier

avril 2021
D L M M J V S
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930  

Catégories

Archives

Tous droits réservés 2020 © La Presse du Peuple Réalisé par : Apothéose Québec
Share This

Share This

Share this post with your friends!

Sceau hébergement écoresponsable